Envie d’entreprendre: Comment faire face à la peur de se lancer?

envie d'entreprendre

Quand la peur freine l’action

Au début de mon aventure, j'avais envie d'entreprendre mais, la peur de me lancer était tellement forte, que cela m’immobilisait. Je me cachais derrière, mon pc à travailler une fois de plus sur mon étude de marché, convaincue qu’elle renfermait encore de précieuses informations. Mais ça, c’était des histoires que je me contais pour me rassurer et repousser une fois de plus le moment de me confronter au marché. Et puis, un jour, lassé de tourner le problème dans tous les sens, je me suis lancée un challenge. J’ai décidé de tester mon idée à petite échelle, rapidement, en dépensant le moins d’argent possible. Je n’étais plus à me demander si cela allait marcher (question impossible à répondre si on ne le teste pas ) mais plutôt comment organiser cet évènement. Et pour cela, j’ai fait les choses doucement, pas à pas.

L’art des petits pas, tu connais?

Cette théorie qui consiste à dire que tout changement doit se faire de manière progressive, autrement, cela risque de nous bloquer. D’où la nécessité, de réaliser des changements mineurs et accessibles afin d’en garantir le succès.

Ce qui m’a bloqué, c’était de vouloir faire dès le départ des grands évènements d’une centaine de personnes, dans des lieux atypiques avec le standing qui va, avec.

Seulement, je n’étais pas prête, c’était trop pour moi, le challenge était trop grand.

Finalement, le fait de réduire l’évènement à un groupe de 10 à 15 personnes, me paraissait plus accessible et moins effrayant. Du coup, j’arrivais à me projeter et à mettre en place les actions nécessaires afin de mener à bien ce projet.

Cette théorie qui consiste à dire que tout changement doit se faire de manière progressive, autrement, cela risque de nous bloquer. D’où la nécessité, de réaliser des changements mineurs et accessibles afin d’en garantir le succès.

Ce qui m’a bloqué, c’était de vouloir faire dès le départ des grands évènements d’une centaine de personnes, dans des lieux atypiques avec le standing qui va, avec.

Seulement, je n’étais pas prête, c’était trop pour moi, le challenge était trop grand.

Finalement, le fait de réduire l’évènement à un groupe de 10 à 15 personnes, me paraissait plus accessible et moins effrayant. Du coup, j’arrivais à me projeter et à mettre en place les actions nécessaires afin de mener à bien ce projet.

 

Comment l’appliquer ?

 Identifie le problème: pose toi les bonnes questions pour le cerner, dissiper ta peur et stimuler ta créativité. Quand tu es dans une situation d’immobilisme par exemple, demande toi pourquoi, qu’est-ce qui se cache derrière cela et comment faire pour te rassurer afin d’agir;

 Projette toi positivement: demande toi comment pourrais-tu mettre en place ton projet de manière à développer sans trop d’efforts de nouvelles compétences et de nouvelles habitudes;

 Réalise de petites actions: entreprends de petites actions simples qui vont te permettre de gagner en confiance pour en réaliser d’autres. Cet enchainement va te permettre de faire de grand pas et garantir ton succès.

 Célèbre des victoires: accorde toi de petites gratifications, lorsque tu as réalisé des actions dans ce sens, pour t’encourager. On a souvent tendance à minimiser les petites actions, mais c’est ce qui te permet de construire de grandes choses.

Décomposer le problème en petits pas, en petites actions m’a permis de gagner en confiance et d’être dans une démarche active.

Maintenant que tu as lu cet article, qu’en penses-tu?

As-tu déjà vécu cette situation et comment t’en es-tu sorti?

Penses-tu que l’art des petits pas est une philosophie que tu pourrais adopter?

6 Comments

  1. Bonsoir,

    Je lis ton blog mais je ne comprends pas ton projet. Quel est l’entreprise que tu veux monter ? Est-ce que ton but est de donner des conseils de création d’entreprise en te montrant toi-même en train de monter ta boite de conseil en création d’entreprise? Ou bien de former une communauté de femmes qui partageraient leur expérience de création d’entreprise car c’est ce que je recherchais en venant sur ton blog mais je n’arrive pas à savoir si c’est bien le but de celui-ci.

    Personnellement j’ai créé mon entreprise il y a maintenant 1 an et demi (enfin je suis sur mon projet (un site de jeu pour filles) depuis 6 ans, j’en tire de l’argent depuis 2 ans et j’ai créé ma société depuis 1 an et demi) et je peux dire que ça n’a pas été de tout repos : recherche d’un webmaster, association avec une amie qui a mal tourné, éviction de cette associée, différence de vision des choses, problème de gestion du temps et des égos, recherche de partenariats, monétisation du site, optimisation des recettes publicitaires, gestion d’une jeune communauté difficile à satisfaire, gestion d’un job à côté, gestion de la vie de famille, avoir plusieurs casquettes dans la boite (chef d’entreprise, rédactrice, gestion de la stratégie d’entreprise et de son développement, gestion de la communauté, préparation de l’état comptable, relation avec les partenaires, gestion des réseaux sociaux) etc.

    Pour ma part, le problème n’a pas été de me lancer. Pourquoi est-ce que ça l’aurait été? Sur le web, on peut très bien se lancer sans un sou (si on connait une personne qui sait coder bien sûr, sinon il faut payer), mais ce n’est pas comme si on créait une boutique de vêtements où là il faut louer un magasin et avoir du stock, là je comprends qu’on puisse avoir des sueurs froides à l’idée de débourser beaucoup d’argent sans savoir si on va soi-même en générer. C’est beaucoup plus facile sur le web. Non, les « vrais » problèmes viennent après, quand il faut monétiser ce site, gérer une équipe quand on en a une et une communauté. Car finalement si on se lance et que ça ne marche pas on passe à autre chose, c’est quand ça marche que les « vrais » problèmes commencent.

    Même si bien sûr, voir son projet se réaliser, avoir une communauté (des clients) et générer du chiffre reste gratifiant.

    Camille

    1. Bonsoir Camille,
      Merci pour ton message!
      Elle se lance est un blog dédié à toutes les femmes qui veulent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, avec peu de moyens tout en étant efficaces.
      Tu l’as bien compris, le but de ce blog est de partager des conseils et des astuces que j’ai moi-même expérimenté et d’inspirer d’autres femmes à se lancer.
      Je comprends tes problématiques actuelles, mais malheureusement, je ne traite pas de ces sujets-là.
      J’ai pu comprendre que tu n’as pas eu de difficultés à te lancer et c’est génial!
      Sauf que pour certaines personnes, dont je fais partie, c’est pas aussi simple que cela 🙂 .

      C’est à ses personnes que mon article s’adresse.

      Très bonne soirée à toi!
      Grace

  2. Coucou ma belle je connais ton blog depuis peu(vidéo avec beautiful naturelle) , et tes conseils sont une mine d’or pour moi!! j’ai un projet depuis pas mal d’année mais je suis tétanisée à l’idée de me lancer et du coup à 27 ans et malgré mes diplômes je continu encore mes études ! , bien qu’au fond de moi je suis persuadé que la chose qui donnerai le plus de piment à ma vie serait de faire se que j’aime et surtout être mon propre patron! Mais je ne sais par ou commencer….

    1. Coucou Marjorie,
      J’espère que tu vas bien! Un grand merci pour ton message, tu ne peux pas t’imaginer à quel point il me touche 🙂
      Je comprends ce que tu vis, et ce n’est pas facile. Je pense que tu devrais te faire confiance, aller vers ce qui t’anime. Fais-le doucement, petit à petit et regarde comment tu te sens. Si tu aimes ça, tu verras les réponses viendront naturellement. Je sais qu’au fond de toi, tu sais ce que tu veux faire. Autorise-toi à aller au bout. Tu veux travailler dans l’événementiel, organise un évènement à petit échelle et vois comme tu te sens. Tu veux créer une marque de vêtements faits main, commence par apprendre à coudre réalise des prototypes et parles-en autour de toi. Commence pas à pas! Que veux-tu faire Marjorie? Pose-toi cette question en étant la plus honnête possible 🙂

Laisser un commentaire